Mai-Challenge 2020: Prier pour les pasteurs de nos églises

« Priez aussi pour moi, afin que Dieu mette sa Parole dans ma bouche. Alors j’annoncerai avec courage le mystère de la Bonne Nouvelle. Je suis le porte-parole de la Bonne Nouvelle, et pour elle, je suis attaché avec des chaînes. Priez pour que je parle avec courage, comme je dois le faire. »Lettre aux Éphésiens 6:19-20 PDV2017

Dans un témoignage bouleversant, une jeune femme racontait la mort de son mari pasteur qui s’était ôté la vie suite à une dépression. Personne n’avait décelé les intentions du jeune-homme à temps.

Des pasteurs nous attendons le maximum d’abnégation mais donnons trop souvent si peu en retour. Faites-vous partie de ces personnes qui prient pour que les messages des pasteurs soient inspirés et édifiants ? Pour qu’ils accomplissent la mission qui leur a été confiée sans craindre aucune autorité que celle du Dieu Tout Puissant ? Êtes-vous de ceux qui participent à la construction de l’église, le poste de travail du pasteur ? Qui donnent offrandes et dîmes sans rechigner ? Qui prient pour leur santé physique, spirituelle, mentale ?

Pourtant nous sommes nombreux à courir promptement vers eux quand nous avons un problème, impatients qu’ils nous reçoivent et nous écoutent attentivement, espérant qu’ils s’engagent totalement avec nous dans tous nos combats, attendant d’eux des réponses réconfortantes et inspirées. Les pasteurs sont souvent très impliqués dans les projets des membres de leur communauté, ilplient les genoux pour les brebis de leur congrégation, se tiennent sur la brèche et intercèdent pour elles dans les jeûnes et les prières.

Malheureusement nous sommes aussi trop souvent de ceux qui n’écoutent pas leurs avertissements, prêts à retourner à nos mauvaises habitudes une fois que notre situation commence à s’améliorer, à oublier leur engagement une fois nos prières exaucées, prompts à critiquer quand le sermon du dimanche n’est pas à notre goût (entre autre  parce qu’il semble nous pointer du doigt), sans pardon lorsqu’ils ont commis une faute et pressés de répandre sur eux des commérages et à les condamner au moindre écart.

La femme du pasteur qui a témoigné était jeune, son mari aussi… Ils avaient des enfants en bas âge, et son mari, le pasteur, avait perdu son père, mort des suites d’un cancer l’année précédant son suicide. Il avait dont lutté pendant près d’un an contre la dépression avant de prendre cette terrible décision.

Eh oui, il est facile d’oublier que les pasteurs eux aussi ont une vie privée, des défis à relever et des problèmes personnels à résoudre. Parce qu’ils ne comptent pas les heures de travail et sont encore en réunion ou en visite tard le soir, on oublie qu’ils ne sont pas infatigables et qu’ils doivent s’occuper de leur famille. Ils ont un bon, une parole réconfortante, une prophétie pour nous mais force est de rappeler que ce sont eux encore qui doivent passer beaucoup de temps à étudier la bible et à chercher la face de Dieu pour préparer tous ces enseignements qui nous édifient au fil des jours, des semaines, des mois, des années.

Plus encore, pendant cette crise liée à l’épidémie du COVID-19, les pasteurs et leurs clergés étaient en première ligne, essuyant les attaques dirigées contre leur personne ou contre leur église ; ils ont dû réorganiser des églises tout entières, digitaliser en un temps records les cultes et autres assemblées, faire de heures supplémentaires pour prier avec les familles éprouvées et accompagner ceux qui ont quitté le monde des vivants.

Pour toutes ces raisons, nous appelons les chrétiens du monde entier à participer à ce nouveau Challenge : Mettons du temps à part et à prions Christ pour les bergers de Son Église. De plus n’oublions pas les remercier et de les bénir afin qu’ils continuent à être une bénédiction pour nous et nos églises.

Vous pouvez dire une prière silencieuse ou poster un message sur nos réseaux sociaux.